Extension du collège Jean Rebier

Extension du collège Jean Rebier

Objectifs

Le projet a pour objectif l’extension de l’externat par la création de 6 salles de classe d’enseignement général, de deux blocs sanitaires, d’un préau et du retraitement de l’espace récréatif et de la communication avec l’extérieur. Le nouveau bâtiment de classe s’installe en belvédère sur la rue, pour redéfinir l’entrée du collège en donnant un contre-point au bâtiment administratif. Compte-tenu du décalage de hauteur entre rue et cour, le nouveau bâtiment se pose sur un mur de sous-bassement qui borde le nouveau parvis. Le nom du collège sera apposé sur ce mur. Le parvis qui permet aux élèves d’attendre à l’entrée et à la sortie du collège est agrandi. L’accès frontal de l’administration est supprimé pour recentrer l’accès pour tous au niveau du portail et portillon. L’implantation des nouvelles classes permet une surveillance aisée des deux préaux et referme la cour par rapport à la rue.

Aménagements extérieurs

La façade d’entrée permettra de mieux se repérer, la cour sera agrandie à l’ouest vers l’ancien terrain de sport, cette partie sera conservée enherbée et permettra de délester la cour actuelle pour laisser place aux activités sportives, basket et ping-pong. La nouvelle zone ouest de la cour et le nouveau bâtiment seront séparés physiquement de l’espace de cour actuel par l’implantation de grands bancs d’assise sans dossier permettant l’appropriation par un côté ou l’autre de la cour. Les arbres de la partie haute de la cour actuelle seront conservés. Quelques arbres seront implantés dans l’alignement des nouveaux bancs et sur le parvis. Une clôture périphérique côté ouest délimitera la cour.

Fonctionnement du nouveau bâtiment

Les programmes de préau et de salles de classe s’imbriquent, le préau est le lieu de rassemblement des élèves et donne accès à la circulation protégée qui distribue les classes. Il est accessible par la nord, et très encadré par les bâtiments, ce qui lui permet d’être protégé des vents dominants. Sa couverture transparente le rend lumineux et donc praticable en toute saison. Sa couverture étant plus haute que celle des classes, des ventilations hautes périphériques permettent l’échappée de l’air chaud. Les murs extérieurs des sanitaires sous le préau serviront de lieu d’affichage. La circulation protégée est vaste pour permettre une grande fluidité, elle abrite des casiers en nombre suffisant pour les six classes, elle est très lumineuse. Les accès aux classes sont regroupés par deux. Elle est généreuse mais non chauffée, c’est un espace tampon entre préau et classe. Les sanitaires sont disposés de chaque côté du préau et accessibles par l’extérieur. Leur circulation est vitrée pour pouvoir les surveiller depuis la cour. Les classes sont organisées en L autour du préau. Elles possèdent chacune une façade largement vitrée avec possibilité de modulation des entrées de lumière grâce à des stores extérieurs. Les vitrages sont assez hauts pour permettre à la lumière naturelle d’éclairer dans la profondeur. Des ouvrants situés en partie haute permettent une ventilation en mi-saison sans exposition directe aux courants d’air des élèves. Un second vitrage est disposé dans l’espace de l’enseignant. Les classes sont équipées de faux-plafond bois pour une meilleure acoustique. Les locaux techniques sont disposés autour de la circulation, la circulation permet également de distribuer les fluides. Les réserves sont situées entre deux classes.

Quels matériaux ?

– Fondations en pieux et dalle béton sur terre-plein avec isolant en sous-face pour inertie répartie.
– Murs enveloppe réalisés en ossature/structure bois avec remplissage paille en isolant.
– Murs de refend en BTC (brique de terre crue) pour apporter de l’inertie au bâtiment.
– Toiture en caissons bois avec remplissage isolants biosourcés, ouate ou paille.
– Couverture végétalisée couvrant les salles de classe et les sanitaires.
– Toiture vitrée ombragée pour préau et circulation.
– Bardage extérieur bois.
– Sols en lino ou caoutchouc pour limiter les émissions de COV dans les salles de cours.
– Faux plafonds bois ajouré afin d’améliorer l’acoustique des classes.

Les différents systèmes

Le chauffage est réalisé par un nouveau départ sur la chaufferie du collège. Seules les classes sont chauffées, la circulation est un espace tampon. Les classes seront ventilées par double-flux. Deux CTA seront installées dans les locaux techniques entre classes. L’air vicié sera rejeté dans la circulation afin d’assurer un préchauffage de confort dans cette zone. Les éclairages artificiels seront gradables en fonction de la variation de lumière naturelle et de la profondeur des classes. Des stores permettront de moduler la lumière naturelle. Selon les possibilités financières, une verrière photovoltaïque semi-transparente pourrait être installée sur la toiture du préau pour approvisionner le collège en électricité.

Mission

Complète

Catégorie

Équipement public - Collège

Lieu

Isle

Date

Début de l'étude / 2017 - Livraison / 2019

Programme

Extension du collège Jean Rebier

Maître d'ouvrage

Ville de Isle

Maître d'oeuvre

Oekoumène / Mandataires - Oekoumène / Architectes - Hemery / BET structure + structure bois - Influ / BET thermique - Cité 4 / BET fluides - Vrd'eau / BET VRD

Surface

659 m²

Coût global

1 100 000 € HT

Énergie

Consommation de chauffage / Non connue au stade APS - Type de ventilation / Double-flux pour les classes et naturelle pour les circulations - Matériaux biosourcés / Bois, paille, BTC et toiture végétalisée

Concertation

Sans